Un peu d’optimisme

29 juillet 2019 Agnès Bibliothèque

En ce moment, je suis en train de lire A new earth, d’Eckhart Tolle. C’est cette vidéo de Pick Up Limes qui m’en a donné l’envie, et c’est bien la 1ère fois que je lis quelque chose qui allume une petite lumière d’espoir dans mon esprit particulièrement pessimiste au sujet de l’avenir de l’humanité sur terre.

En effet, d’anciennes civilisations ont déjà disparu suite à une surexploitation des ressources de la terre, et cette fois c’est au niveau mondial que cela se produit, donc y’a pas trop de suspense: l’Homme est une espèce en sursis. Ça plombe un peu l’ambiance du quotidien…

Or dans ce livre, l’auteur explique que si le monde va mal, selon lui, c’est à cause de notre ego, concept qu’il définit au niveau individuel mais aussi collectif, comme étant la représentation que l’on se fait de soi-même ou de sa communauté à travers les choses que l’on possède, les adjectifs dont on se qualifie, les histoires qu’on se raconte, …
Ce mode de fonctionnement conduit à vouloir toujours plus: posséder plus d’objets, avoir forcément raison, faire mieux que les autres, … Il compare notre société consumériste à la recherche de toujours plus de croissance à des cellules cancéreuses dont le seul but est de se multiplier sans prêter attention au fait qu’elles sont à l’origine même de leur propre destruction.
Il oppose à cet ego notre être profond, correspondant à la conscience en nous qui observe ces phénomènes/pensées/émotions quand ils nous arrivent. (Je ne vous conseille que trop de le lire, il l’explique bien mieux que je ne le fais…). Cela rejoint ce que nous apprennent le yoga et la méditation (… ou David Lynch dans Twin Peaks We’re like the dreamer who dreams and then lives inside the dream. But who is the dreamer?).

Bref, la partie qui a allumé cette petite lueur d’espoir, c’est quand il dit que l’humanité fait face à une crise radicale, et à des choix tout aussi radicaux: évoluer ou mourir. Il parie sur l’évolution des états d’esprit, sous forme d’une transformation de la conscience, nouvelle spiritualité, indépendante des croyances religieuses, qui se constate déjà. La vie des Hommes étant intrinsèquement liée à la vie de la planète, cela aurait forcément des répercussions à l’échelle planétaire.
Et je partage son impression d’une augmentation de personnes qui s’intéressent à la méditation, à posséder moins, à être, tout simplement. Peut être qu’on a encore une chance…

PS: je n’ai pas fini ma lecture, je ferai peut être de plus amples commentaires plus tard…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/