Parée pour l’hiver (2)

24 février 2018 Agnès Penderie

S’il est un sport d’hiver par excellence, c’est bien le crochet! =o)
Avant de prendre la direction du Vercors pour les vacances, voici ce que je me suis confectionnée, pour lutter contre les températures franchement négatives avec quelque chose d’un peu plus chaud que mon écharpe et mes mitaines en coton (quelle idée…).
J’ai recyclé la laine d’un précédent gilet, dont la grosseur moyenne et la couleur noisette sont assez polyvalentes, et me suis amusée avec les points de base.

Pour le col,
j’ai enfin eu ma revanche sur la maille coulée! Avec un crochet 2x plus gros que celui conseillé par l’étiquette de ma pelote de laine (9 au lieu de 4,5!) et beaucoup de patience, j’ai réussi à venir à bout d’un ouvrage de 170cm de circonférence* sur 25cm de haut.
*Cette dimension permet de faire 2 tours lâches autour du cou ou 3 tours ajustés, le dernier servant de capuche, ou de le porter en gilet.
J’ai commencé par monter 206 mailles serrées sans chaînette (tutoriel vidéo ici), et fermé mon tour à l’aide d’une maille coulée dans la 1ère maille serrée (bien serrer pour une jonction moins visible). Après j’ai fait des rangs de mailles coulées piquées dans le brin avant. À chaque fin de tour je ferme par une maille coulée dans la 1ère maille du tour (utiliser un marqueur s’avère utile), et je tourne mon travail.
Ce point donne un aspect tricoté et tient bien chaud.

Pour les mitaines,
j’ai choisi le point de « côtes », à savoir des mailles serrées piquées dans le brin arrière.
Le but est de confectionner un rectangle dont le nombre de mailles correspond à la hauteur désirée et le nombre de rangs à la circonférence de la main. La prise de mesures et l’échantillon sont donc obligatoires… Cela m’a donné, avec un crochet 5,5: 40 mailles -20cm- (toujours montées sans chaînette) et 32 rangs -18cm. La précision est ici de mise puisqu’il faut en faire 2 pareilles.
À la fin on assemble le dernier rang avec le 1er, à l’aide de mailles coulées piquées dans 2 brins du dernier rang et 1 brin du 1er rang, sauf au niveau du pouce (à essayer).

Pour le bonnet,
des demi-brides toutes simples m’ont parues du plus bel effet, sobre mais classe.
Le principe est tout simple: crocheter en rond jusqu’à atteindre la circonférence adaptée à son tour de tête, pour poursuivre les tours sans augmentation jusqu’à la hauteur désirée.
J’ai commencé avec un « cercle magique » (tutoriel vidéo ici) pour ne pas laisser de trou apparent, et crocheté des multiples de 8 demi-brides par tour. Je m’explique:
– 1er tour (dans le cercle magique): 2ml pour compenser la hauteur de la demi-bride mais je ne la compte pas (la jonction des tours se voit moins), 8 demi-brides, fermer le tour par une maille coulée bien serrée dans la 1ère demi-bride, tourner;
– 2e tour: 2ml, 2 1/2B dans chaque maille = 16 m., 1 mc dans la 1ère m., tourner;
– 3e tour: 2ml, 2 1/2B dans la 1ère m., 1 1/2B dans la suivante, répéter 8x = 24m., 1 mc dans la 1ère m., tourner;
– 4e tour: 2ml, 2 1/2B dans la 1ère m., 1 1/2B dans les 2 m. suivantes, répéter 8x = 32m., 1 mc dans la 1ère m., tourner;
– …
– tours sans augmentation: 2ml, 1 1/2B dans chaque m., 1mc dans la 1ère m., tourner.
Pour le dernier tour sans augmentation, j’ai fait une diminution, pour que le bonnet tienne un peu mieux les jours de grand vent: je travaillais sur des tours de 96m. -55cm-, soit 12×8, j’ai donc crocheté 1 1/2B dans chacune des 10 1ères m., puis crocheté 2 1/2B rabattues ensemble dans la 11e et 12e m., et répété jusqu’à la fin du tour.

accessoirescrochetloisirs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/