Mal aux fesses

8 décembre 2015 Agnès Armoire à pharmacieBibliothèqueSalle de bains

On n’a pas trop eu le problème avec le 1er, mais alors le 2e, au moindre pet de travers, il rougit des fesses… D’habitude, notre arsenal anti-fesses irritées était suffisant. À savoir:

  1. nettoyage au liniment oléocalcaire;
  2. « tartinage » avec une pâte à l’eau à l’oxyde de zinc;

    Petit arrêt sur le sujet…

    L’oxyde de zinc en forte proportion dans une préparation forme une couche isolante et protectrice qui a l’avantage d’être également antiseptique et donc d’éviter les surinfections.

    Pour le 1er on a beaucoup utilisé l’Aloplastine®, vendue en pharmacie.
    – Composition 9/10 (contient du Sodium laurylsulfate, qui peut être irritant, mais en petite quantité, et jamais remarqué de problème de tolérance).
    – Bon rapport qualité/prix, critère important au vu des quantités utilisées.
    – Problème: en rupture fournisseur depuis des mois/années.

    J’ai essayé d’en faire moi-même (Pâte zincique de Darier: 25g d’oxyde de zinc, 25g de carbonate de calcium, 25g de glycérine, 25g d’eau, rajouter un conservateur), mais le fait-maison n’est pas toujours la solution la plus appropriée. Déjà parce qu’il faut une bonne organisation pour en fabriquer assez pour toujours en avoir mais pas trop parce que ça ne se conserve pas super longtemps une fois qu’on l’a manipulée avec les mains sales. Mais aussi parce que la question de l’hygiène devient un problème dès lors que l’on est dans le curatif et plus le préventif. En effet, chez soi, difficile de mettre en tube alu, pour permettre une application sans contamination du produit. Et quand la peau est lésée, les germes peuvent plus facilement provoquer une infection.

    On a donc trouvé comme alternative la crème de change Biolane®, les produits dont la composition affiche l’oxyde de zinc en tête de liste n’étant pas légion.


  3. « langeage » dans des couches lavables, de préférence sans papier de protection.

Mais cette fois, rien n’y faisait, même en étant attentif à l’alimentation (évitement de tout ce qui peut provoquer des selles acides comme les fruits acides ou les laitages), le feu progressait plus qu’autre chose. Le pédiatre n’ayant même pas daigné regarder, je ne savais plus trop quoi faire. Et je me suis souvenue d’une ligne du livre Créez vos cosmétiques BIO, de Sylvie Hampikian, qui mentionne l’argile blanche (kaolin) en remplacement du talc pour le soin des peaux irritées des nourrissons. Une poudre absorbante aux propriétés cicatrisantes, ça ne pouvait pas lui faire de mal…

ArgileBlanche
Et bien c’est SPECTACULAIRE! En un week-end plus rien!

cicatrisantcosmétique maisonremède naturelsoins pour bébés


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/