Le feuilleton de la semaine dernière, suite et fin

30 octobre 2011 Agnès Cuisine

_________________________RAPPEL_________________________
Vous avez jusqu’au 15 novembre pour soutenir le projet de réhabilitation d’une mangrove en Nouvelle Calédonie, en votant sur vivremesreves.fr !
__________________________________________________________

Cette semaine pas de manque côté pâte à tartiner, j’ai donc pris le temps de faire un pâté/une sauce (tout est question de texture) végétal(e) cru(e).

C’est un exercice assez nouveau pour moi. Dans l’idée de manger une entrée crue à chaque repas, j’ai eu envie de varier des salades. J’ai déjà testé la soupe et j’avais bien aimé. Puis en me renseignant sur le crudivorisme j’ai vu pas mal de recettes de « dips », qui partent de la bonne idée d’enrichir un peu ce régime, mais n’obtiennent souvent pas mon approbation quant à leur composition: avocat et noix de macadamia ou de cajou se rencontrent à toutes les sauces. Or si l’on peut trouver des avocats originaires d’Espagne, les noix de cajou ou macadamia viennent généralement du Brésil ou de l’Asie du sud-est et d’Australie. Quand il y en a des d’Afrique du Nord/Ouest, j’en achète à l’occasion, mais on est loin des quantités nécessaires à ces recettes!
J’ai donc essayé avec des graines plus locales, comme le tournesol, les noix, ou les pignons de pin (ces derniers sont cependant à réserver aux grandes occasions vu leur prix!).

Tout d’abord un pâté issu d’inspirations diverses testé il y a déjà un moment:
J’ai mixé 100g de graines de tournesol avec 1 courgette précédemment râpée, du jus de citron, du sel (pas assez au début et malheureusement trop à la fin…), un peu d’ail en poudre, et basilic, ciboulette, marjolaine, persil, romarin, thym.
À adapter à la saison en variant de légume.

Ensuite une idée de Grenouille, qui m’a beaucoup plu: le caviar d’algues.
Si j’ai préparé exactement sa recette de délicieux blinis au sarrasin, je n’ai pas tout à fait copié la sauce aux algues.
Mais l’idée de remplacer un repas de poisson par des algues pour rester sur les mêmes saveurs sans la culpabilité de prendre part à la disparition des poissons des océans m’a tout de suite parlé: il reste difficile de trouver des produits de la mer labellisés pêche durable, et quand ils le sont l’origine n’est pas souvent locale (cf Findus®), ou bien c’est une espèce que l’on croyait menacée (pourquoi trouve-t-on du cabillaud pêche durable par exemple?), bref à part les conserves Phare d’Eckmühl®, j’ai jamais l’esprit tranquille quand j’achète du poisson… Or les algues sont riches (entre autres) en protéines et acides gras insaturés Oméga 3, éléments nutritifs qui font du poisson un aliment santé, sans le mercure et autres polluants qu’accumulent les grosses espèces piscivores!
Bref, j’ai trouvé dans ce Manuel de cours de cuisine d’alimentation vivante de Diane Langlois cette recette toute simple, consistant à laisser macérer 5cs d’izikis trempés 10 min puis égouttés et hachés dans un mélange 2/3 jus de citron 1/3 huile d’olive pendant 12 à 24h. On peut également choisir de la dulse ou de la laitue de mer mais n’ayant que nori, wakamé, et kombu dans mes placards j’ai fait avec. Le goût qui ressortait le plus était celui de la nori et ça tombe bien, j’adore! Pour ceux qui trouvent le goût des algues trop fort, l’ajout de quelques cornichons et d’une échalote coupés finement équilibrera les saveurs.

Enfin la prochaine recette que j’essaie, le pesto:
Mixer 1cs de basilic + 1cs de pignons de pin + 1cs d’huile d’olive + 1cs de jus de citron + 1 pincée d’ail en poudre + 1/2cc de sel.

À suivre…

cruEntréerecettevégétalien

3 Responses to “Le feuilleton de la semaine dernière, suite et fin”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/