Le comble du « sans »

5 septembre 2011 Agnès Cuisine

Comme je n’ai pas eu l’occasion de souffler mes bougies la semaine dernière, je me suis rattrapée ce week-end.
Bon, je le dis tout de suite, le geste écologique c’est pas les bougies, car si j’ai déjà testé d’en faire moi même avec de la cire d’abeille, le format bougie d’anniversaire à planter sur un gâteau c’est pas pour demain, donc bougies du commerce certainement en paraffine…
Par contre j’ai relevé un petit défi, qui est de réussir un gâteau sans produit laitier, sans huile de palme, sans oeufs,  et surtout sans sucre de canne!

Pourquoi? Toujours dans un but de limiter notre consommation de produits animaux, plus polluants, et de denrées d’origine lointaine, tout en restant dans le domaine de la cuisine diététique (bon, c’est un gâteau hein, à consommer avec modération quand même).

Voici donc une recette (trouvée en allemand au dos d’une boîte de caroube, mais que je crois avoir réussi à retranscrire): le muffin noisette-caroube, ou gâteau au chocolat sans chocolat!

400g de noisettes moulues
200g de farine
300g de sucre complet de canne
100g de caroube en poudre
1 paquet de levure
200g de purée d’amandes blanches
2 cs d’huile de tournesol
50ml d’eau

[charabia incompréhensible mais que je traduis par tout mélanger pour former une pâte homogène et couler dans un plat allant au four). Cuisson 20 à 25 min à 180°.

Mes petites modifs:

  • J’ai divisé les quantités par 2 car 400g de noisettes c’est un peu du luxe quand même.
  • J’ai fait moitié noisettes et moitié amandes (pas assez de stock!), ça adoucit un peu le goût (recette déjà testé 100% noisette).
  • J’ai mixé ces dernières, ça revient moins cher, par contre l’option la plus ecofriendly c’est de les passer à la moulinette, un peu sportif mais déjà fait aussi (ça prend un peu plus de temps).
  • La farine T80 c’est un peu plus de fibres et de minéraux.
  • J’ai remplacé les 150g de sucre par 100g de fructose (pouvoir sucrant supérieur): je ne dis pas que c’est la solution idéale mais en terme de produits sucrants les alternatives ne sont pas toujours évidentes.
    Bien sûr il y a le miel, local (enfin faut lire les étiquettes, comme d’hab’), BIO dès que possible pour encourager les apiculteurs à prendre soin des précieux insectes pollinisateurs, riche en minéraux, et délicieux, mais pas toujours évident à utiliser en pâtisserie, et puis les grandes quantités ça revient cher!
    Donc je me suis tournée vers un produit qui se substitue plus facilement (poudre cristalline), diététiquement correct (+: faible indice glycémique, -: pas de minéraux), et issu de la betterave à sucre.
    2 bémols cependant: origine Finlande, quand on habite en Picardie, le pays de la betterave sucrière, c’est rageant, et pas de label bio, donc je ne sais pas si le processus de transformation du saccharose en fructose est polluant.
  • Pour la levure chimique, j’utilise du bicarbonate de sodium, 1cc, qu’on peut associer à quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre.
  • La purée d’amandes étant difficile à peser, j’en ai mis 5 cs, ce qui doit faire environ 100g.
  • Et la quantité d’eau indiquée est tout bonnement insuffisante: j’en ai mis environ 150ml (pour des proportions divisées par 2, je le rappelle).

dessertrecettevégétalien

2 Responses to “Le comble du « sans »”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/