Casse-tête digne de l’oeuf et de la poule

26 janvier 2011 Agnès Armoire à pharmacieChambre

Bon, sujet sensible, je vais tâcher de m’appliquer pour qu’il ne soit pas mal interprété…

Voilà le problème: l’être humain, surtout « occidental », pollue. C’est inévitable mais « limitable ».
De toute façon, même sans se soucier de l’enjeu écologique, on est tous amenés un jour à faire des choix de famille, je veux parler de contraception.
Oui mais voilà, quand on se pose des questions sur l’impact environnemental de tous nos faits et gestes, on arrive à la conclusion suivante: la contraception n’est pas écologique, en tout cas les méthodes les plus fiables.

Car oui, je sais, il existe des méthodes naturelles, autres que la courbe des températures, efficaces d’après les médecins qui les ont mis au point: la méthode Billings (observation de la glaire cervicale), et la méthode sympto-thermique (examen de la glaire cervicale et du col de l’utérus + prise de température)…
Ouais, bah ayant testé dans le but inverse, je dois pas fonctionner comme les autres…

Source: http://www.choisirsacontraception.fr

Et nous voilà donc face à la question: préservatif, pillule, ou stérilet? Le choix n’est pas si simple…
– la pillule, en plus de perturber notre équilibre hormonal, est responsable de rejets d’oestrogènes et de progestatifs dans les cours d’eau, puisqu’on l’élimine par les urines, entraînant une féminisation des poissons, ça a été prouvé;
– le préservatif, qui ne présente pas cet inconvénient 1) vient de loin (Amazonie ou Asie du Sud-Est) 2) mais surtout n’est pas fiable à 100%, et 100 fois à l’échelle d’une vie sexuelle, c’est pas beaucoup…
– quant au stérilet, qui peut paraître la meilleure solution à mon casse-tête, soit il est au cuivre et n’est pas supporté par tout le monde, soit il contient un progestatif (beaucoup plus faiblement dosé que la pilule, et ayant une action essentiellement locale mais quand même…).

Et maintenant, on fait quoi?

contraception

5 Responses to “Casse-tête digne de l’oeuf et de la poule”

  • grenouille dit :

    Je ne l’ai pas essayé, mais j’ai entendu parler de ça :
    http://health.dita.de/fr/catalogue/d000011.php
    Sans hormone, c’est l’intérêt. Et après… c’est un budget !

    Sinon j’en serais peut-être restée au stérilet quand même…? En cherchant « le bon » ?

  • Mlle Pigut dit :

    J’aimerai une réponse à cette question moi aussi et ça fait un moment que je cherche…

  • Manu dit :

    euh… des Bébés ?!

  • Arzawe dit :

    Ca fait 10 ans que je ne prends plus de contraceptifs, c’est-à-dire depuis avant ma première grossesse. Les trois enfants que nous avons eus été voulu, et aucun accident (ma dernière a 5 ans et demi).
    Je parierais bien sur le pouvoir de la pensée… mais bon

  • Les Lady Pearl, Comp et autres indiqués par grenouille utilisent la méthode sympto-thermale. J’avais failli investir avant de me rabattre sur un bête thermomètre à gallium pour 7 euros. Je me disais que l’investissement dans un tel ordinateur n’était pas si élevé par rapport au prix de la pillule sur des années. J’ai utilisé la méthode sympto-thermale avec succès dans les deux sens ;-). Le problème, c’est qu’il vaut mieux que quelqu’un qui la pratique vous l’explique et ça, c’est difficile à trouver. Déjà j’ai la chance d’avoir une gynéco qui est très pour (mais incapable d’expliquer). Je suis aussi intéressée par le diaphragme mais je n’ai trouvé personne qui veuille m’en prescrire et ce n’est pas faute d’avoir demandé : sage-femmes, infirmières, généralistes, gynéco, et ce alors que ce serait bien davantage utilisé dans d’autres pays, en Allemagne, notamment.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/