La courge dans tous ses états

12 décembre 2010 Agnès Cuisine

Ah, je profite d’une scéance de henné pendant la sieste du loulou pour tenir à jour les dernières recettes de cuisine que j’ai réalisées. Au menu: soupe de bonnet turc aux châtaignes, patidou à la béchamel, et chaussons aux poires et butternut vanillée…
Bon c’était pas lors du même repas mais pourquoi pas?

SOUPE DE BONNET TURC AUX CHÂTAIGNES

La partie rétrécie est plus souvent celle du dessus, contrairement à celui-ci.

Le bonnet turc est une courge ressemblant à un potiron coiffé d’un turban (comme son nom le laisse penser). Sa chair a un goût qui se rapproche de la châtaigne, c’est pourquoi j’ai choisi de l’associer à ce fruit.

J’ai fait cuire la courge à la vapeur environ 3/4h avant de la découper, éplucher, et enlever les graines.
Dans une casserole, j’ai fait cuire 2 verres de flocons de châtaignes 10 min à feu doux et à couvert dans 4 verres d’eau salée agrémentée de quelques herbes séchées (persil, oignons, …) et d’huile.
J’ai ensuite mixé le tout ensemble (eh oui, j’avoue que je n’utilise plus beaucoup mon moulin à légumes depuis que j’ai un pied mixeur: ça fait moins de vaisselle à laver…).

PATIDOU À LA BÉCHAMEL

Le patidou c’est une petite courge blanche rayée de vert ou d’orange. En bouche on retrouve un peu de la châtaigne et un peu de la noisette.

Comme pour toutes les courges je la fait cuire à la vapeur (1/2 h à 3/4 h en fonction du nombre et de la taille) avant de la couper en morceaux (le long des rainures, c’est plus facile et ça fait des jolis quartiers), peler, et égrainer.
J’ai préparé une béchamel sans beurre, sans huile de palme, et sans lait de vache, comme la dernière fois.
Et j’ai disposé les bouts de patidou en étoile dans les assiettes, puis recouvert de sauce.

CHAUSSONS AUX POIRES ET BUTTERNUT VANILLÉE

La butternut (ou doubeurre) est une courge en forme de poire. Sa chair jaune orangée donne une fois cuite et mixée une texture veloutée et crémeuse.
Je n’avais jamais essayé de cuisiner une courge en version sucrée, et c’est la lecture d’un article sur le blog d’Ika qui m’a donné envie de tenter l’expérience. Bon, le temps que je m’y mette ce n’était plus la saison des coings mais c’est pas grave, en les remplaçant par des pommes et des poires, ça peut pas être mauvais.

Me revoilà donc à sortir mon cuit-vapeur: j’y mets la courge pour environ 3/4 h, et 1 pomme et 2 poires épluchées en quartiers pour un peu moins longtemps.
Parallèlement, j’ai mélangé 200g de farine de blé T80, 2 cs de sucre complet vanillé, 1 pincée de sel, et 1 pincée de bicarbonate de sodium, avec 1/2 verre d’eau et 3 cs d’huile pour former une boule de pâte (technique au robot). (J’ai suivi la recette d’Anne Brunner publiée dans le Grandir Autrement de janvier/février 2010.)
J’ai mixé la moitié de la courge à laquelle j’avais ôté les graines et la peau avec les fruits et un bouchon de rhum parfumé avec une gousse de vanille fendue (bien plus aromatique que les extraits du commerce!) ainsi qu’1 cs de sucre complet vanillé pour obtenir une compote.
Après j’ai sorti le rouleau à pâtisserie pour étaler la pâte et y découper des ronds à l’aide d’un bol retourné. Je les ai garnis d’une grosse cs de compote, refermés en appuyant sur les bords, et déposés sur une plaque de cuisson farinée que j’ai enfournée pour 10-15 min (four chaud).

automnedessertEntréeplatrecettevégétalien


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/