Palette d’artiste

8 novembre 2010 Agnès Salle de bains

Et moi qui pensais profiter des vacances pour écrire plus d’articles, qui s’accumulent dans une liste d’idées bien plus vite que je ne les rédige… Encore râté!

Pour rester dans l’esprit de la fête, je vais raconter mes premiers essais de maquillage home made.
Je ne m’y étais pas intéressée jusque là car je me maquille un peu tous les 36 du mois depuis que je ne bosse plus (mais ça va changer) et que je trouve les produits que j’utilise, de la marque Couleur Caramel®, d’un bon rapport qualité/prix (enfin pour le consommateur car les revendeurs ont pas l’air ravis…).

Tout a commencé par des flâneries sur internet, au cours desquelles je suis tombée sur le site secrets ID, plein de conseils pour celles qui n’y connaissent rien, comme moi: pourquoi existe-t-il 15 000 produits différents? quelle couleur choisir? comment l’appliquer? comment faire pour que le mascara ne tâche pas?.. Bon, j’arrête de lire quand elle mentionne des marques pas bio du tout, mais il y a pas mal d’astuces intéressantes.

Donc une fois le point fait sur les produits et les couleurs nécessaires, je trie ma trousse: après avoir jeté les quelques produits desséchés et/ou périmés qu’elle contenait, il ne me reste plus qu’un mascara…
Je me suis donc lancée dans la réalisation d’ombre à paupières (qui appliqué avec un pinceau mouillé peut servir d’eye-liner), d’un fard à joues (qui peut s’utiliser sur les lèvres, précédé et suivi d’une couche de baume, ou tapoté sur les ongles, après et avant du vernis transparent), et d’un fond de teint (euh non, juste pour le teint…).

POUR LES YEUX

Ayant les yeux bleus, j’ai choisi de réaliser un fard à paupières beige, un ocre-cuivré satiné, et un marron.

Je me suis inspirée de la recette J47425/E8 d’Aroma-Zone, avec les modifications suivantes: talc normal, pas de « touche de douceur », et amidon (maïzena) à la place de la poudre de riz micronisée. Je ne prétends donc pas arriver à un résultat identique, mais bon l’idée c’est de diluer les pigments dans une (ou plusieurs) poudre(s) blanche(s) et de les lier avec des corps gras.

  • base:
    – talc: 3 x 5 ml;
    – amidon: 6 x 5 ml;
    – beurre de karité: 1,5 ml;
    – huile de sésame: 1,5 ml.
  • beige:
    – base: 1 x 5 ml;
    – oxyde jaune: 2 x TAD;
    – oxyde rose: 1 x TAD + 1 x DASH.
  • ocre cuivré satiné:
    – base: 1 x 5 ml;
    – oxyde rouge: 1 x TAD;
    – mica or: 2 x TAD.
  • brun:
    – base: 1 x 5 ml;
    – oxyde jaune: 2 x TAD;
    – oxyde marron: 2 x DASH.

J’ai donc investi dans un lot de cuillères doseuses (« DROP »: 0,08 ml – « SMIDGEN »: 0,18 ml – « PINCH »: 0,40 ml – « DASH »: 0,50 ml – « TAD »: 1,20 ml) pour l’occasion mais c’est tout. En effet, on peut très bien presser la poudre en appuyant de tout son poids sur le godet rempli et recouvert du fond d’un autre godet (bon ça fait mal aux pouces mais faut souffrir pour être belle ;)).
Par contre pour les différents mélanges de couleur, j’avais la flemme de laver le mortier à chaque fois: je m’en suis donc servi pour la base, et ai frotté mes mix dans des petits sacs hermétiques (dans lesquels sont très souvent emballées les matières premières que je commande… comme quoi c’est utile de tout conserver!), comme conseillé dans cet article.

POUR LE TEINT

Fabriquer du fond de teint est encore plus simple puisqu’il suffit de mélanger et broyer au mortier les pigments dilués dans une poudre blanche.

J’ai suivi (au sens large, comme d’habitude…) la formule J47420/E2 d’Aroma-Zone, ce qui a donc donné:
– talc: 11 x 5 ml;
– amidon: 4 x 5 ml;
– oxyde jaune: 1 x 2 ml;
– oxyde marron: 3 x DASH.

POUR LES POMMETTES, mais aussi les lèvres et les ongles

Pour faire du blush c’est la même chose, avec les ingrédients suivants (issus de la recette « blush lumineux beige rosé » d’Aroma-Zone, modifiée):
– amidon: 4 x 2 ml;
– poudre de châtaigner: 2 x 5 ml + 1 x TAD;
– ocre rose: 2 x 5 ml + 1 x 2 ml + 1 x SMIDGEN;
– mica or: 1 x 2 ml.

cosmétique maisonmaquillage

3 Responses to “Palette d’artiste”

  • Ika dit :

    Alors là, chapeau !! pour que le maquillage ne soit pas juste de la poudre au yeux !!! Tes billet sur le homemade version cosmétique me ravissent toujours, un seul hic, je ne sais pas où me procurer tous ces ingrédients, dans les magasins bio peut-être ! Je regarderais à ma prochaine descente en ville….

  • Agnès dit :

    – la maizena vient de ma cuisine,
    – le talc d’un vieux (périmé mais dans une poudreuse je vois pas bien ce qui pourrait lui arriver…) flacon acheté en pharmacie,
    – le beurre de karité et l’huile (pas obligatoirement de sésame, il faut juste qu’elle ne soit pas sensible à l’oxydation -sinon rajouter de la vitamine E) se trouvent en épicerie bio,
    – je me suis procuré les différents pigments sur Aroma-Zone mais il y en a aussi chez Centifolia, Bilby & Co, Ma Cosméto Perso, …

  • elodie dit :

    Je n’ai encore jamais fait de maquillage et aimerai savoir a quoi correspond les mesures « TAD » « DASH » « SMIDGEN ». moi qui ne connaissais pas le « bio » jusque là j’ai appris a connaitre et ne vois plus que par ca. comme on dit il faut un debut a tout et vos aides me seront precieuses. pour ce qui est des oxydes, huiles et beurre ca se trouve dans les magasins bio?? Merci d’avance pour vos reponses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/