Mangez moi

12 octobre 2010 Agnès Cuisine

Bonne nouvelle! Un nouveau magasin a ouvert dans le quartier: Le petit marché de Saint Pierre, qui propose des fruits et légumes des hortillonages (entre autres). Jusqu’à maintenant il fallait se trouver quai Parmentier le samedi matin (horaire des bébés nageurs!) si l’on voulait s’approvisionner des produits de ces petits jardins flottants amiénois.

Et autre bonne nouvelle, même si ce n’est pas une denrée locale, ils vendent des champignons de Paris (qui ne sont plus cultivés à Paris d’ailleurs…) en vrac. La plupart du temps on les trouve en barquette, et comme il n’y a que moi qui en mange, ça fait beaucoup trop – sans parler 1) du suremballage, et 2) de tous les moisis cachés au milieu…

Donc je me suis fait plaisir en en demandant juste une poignée à la maraîchère. De quoi me concocter deux petites entrées: une salade de champignons toute simple (vinaigrette persil) que j’ai mangée avant de pouvoir la prendre en photo, et une soupe miso agrémentée de wakamé, pour qu’il reste quelque chose dans le bol de mon homme après tri…

Depuis ma décision de boycotter l’huile de palme, je me suis remise à acheter du miso en bocal au lieu des cubes si pratiques question conservation. J’ai appris par la même occasion qu’en fait le miso qui a été fermenté pendant deux ans ou plus a une conservation illimitée si gardé au réfrigérateur. Reste à savoir si c’est le cas du mien, ce n’est pas marqué sur le bocal…

Le wakamé est une algue brune qui se présente sous forme de feuilles. Elle est riche en vitamines du groupe B et C, calcium, et protéines. Ça peut se trouver frais mais je l’achète sous forme séchée, donc il faut la faire tremper avant utilisation. Après cuisson à l’eau, elle est prête à être consommée en potage ou salade (avec des dés de concombre, vinaigrette au tamari, et graines de sésame c’est délicieux!).

J’ai donc coupé environ 10 cm d’algue en petits morceaux à l’aide de ciseaux, et les ai laissé tremper dans une tasse d’eau (ça gonfle beaucoup) pendant que je faisais revenir mes champignons en lamelles dans une casserole avec un peu d’huile. J’ai ajouté le wakamé, recouvert de 2 bols d’eau, et laissé cuire une dizaine de minutes. J’ai ensuite prélevé une louche de bouillon pour y délayer 2 cc de miso pour le rajouter à la soupe que j’ai laissée frémir 2 minutes. J’ai saupoudré les bols avec des paillettes d’oignon séché pour la déco.

Ce qui est bien c’est que c’est une recette qu’on peut varier à l’infini en fonction des goûts et des saisons: miso de riz ou d’orge, carottes (avec les fanes), navets, oignons, poireaux, radis (avec les queues), graines de sésame (en vérifiant la provenance: le Mali est l’origine la plus proche que j’ai trouvée -marque Priméal®), …

automneEntréerecette


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/