Petit plats entre amis

18 avril 2010 Agnès Cuisine

Ahhh, entre le fait que j’ai enfin réussi à faire les courses et celui d’avoir de la visite ce week-end, je suis contente d’avoir pu faire un peu de cuisine! (Les fonds de placards ça va un temps mais arrive le moment où ils sont vides…)
En plus on commence à voir des petits légumes nouveaux, ça nous change.

Petite entrée-apéro samedi midi: du HOUMMOUS

Ce mezzé libanais est à la fois:
– convivial: chacun y trempe son bout de pain (pita en théorie mais je n’ai pas eu le temps d’en faire) ou un bâtonnet de carotte pour faire plus original,
– diététique: riche en fibres et acides gras insaturés,
– et délicieux!
Il se compose de pois chiches, tahin, jus de citron, aïl en poudre, et huile d’olive.
Il faut penser à mettre tremper les pois chiches (La Ferme de Chassagne) la veille au soir. Après les avoir égouttés, je les mets à cuire 1h30/2h dans 2,5 fois leur volume d’eau ainsi qu’1 cc de bicarbonate de sodium. Je les réduis ensuite en purée (sans l’eau de cuisson) que j’assaisonne avec sel, aïl, et un mélange 50/50 de tahin et jus de citron en quantité presque égale à celle de la purée de pois chiches. Pour la présentation, sculpter une rigole sur le bord à l’aide d’une fourchette (ou au milieu en surélevant le pourtour en couronne) afin d’y verser un filet d’huile d’olive. En décoration on peut saupoudrer de paprika et/ou persil.

Le soir, pour finir un repas copieux sur une note plus légère, j’avais préparé des petites CRÈMES DESSERTS VÉGÉTALES à la purée d’amandes et confiture de pêches, mais vu le manque d’onctuosité de ma mixture, je vais réviser le dosage en agar-agar avant de lui consacrer un article…

Au menu ce midi: CRIQUE ACCOMPAGNÉE DE FÈVES FRAÎCHES

Encore une recette de ma grand mère, qui permet de varier la façon de manger des patates.
J’ai compté 2 pommes de terre moyennes par personne, les ai épluchées, lavées, râpées, et enveloppées d’un torchon pour absorber le jus. Puis je les aplatis dans une poêle chaude huilée jusqu’à ce que la face de dessous soit dorée, et retourne la galette ainsi formée à l’aide d’une assiette pour cuire la seconde face. Salez, poivrez, c’est prêt!

Pour équilibrer ce plat, j’ai cuisiné des fèves à l’étouffée (une dizaine de minutes dans huile d’olive, tamari, et marjolaine). Légumineuse donc source de protéines, cet accompagnement égaye de plus l’assiette avec un peu de verdure printanière.

EntréeLibanplatprintempsrecettevégétalien


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/