Courte ballade printanière

21 mars 2010 Agnès Sorties

Et bien le printemps ne nous apporte pas le beau temps! Il faut quand même sortir, 2e tour des régionales oblige, et cette fois je vais pouvoir voir ce que je fais car je n’aurai pas la frimousse du minot dans mon champ de vision.
Oui car je commençais à en avoir marre de le porter devant: dangereux pour faire la cuisine, impossible de se pencher en avant pour s’occuper des tâches ménagères, serviette bien encombrante quand il s’agit de passer à table, … et puis il pèse lourd!
On a donc été à un cours de portage hier pour apprendre à porter bébé dans le dos en toute sécurité. J’avais vu la théorie avant la naissance mais quand il s’agit de mettre en pratique c’est tout de suite moins évident. Déjà pour porter sur le ventre, on s’était rendu compte que le loulou ne se laisse pas asseoir en grenouille ou envelopper la tête comme un poupon… et gigote beaucoup plus! (Et c’est heureux, on est d’accord.)

En attendant de maîtriser le nouage en question, voici l’explication des 2 principales positions ventrales:

  • CROISÉE: la plus simple et pratique

On attrape l’écharpe de part et d’autre du milieu, placé dans le dos. On fait passer le pan droit sur l’épaule gauche et le pan gauche sur l’épaule droite, en faisant bien attention de ne pas les entortiller. On passe ensuite les mains dans le dos pour aller chercher le bout qui retombe de l’épaule gauche avec la main droite et l’autre avec la main gauche. Ne reste plus qu’à faire un noeud plat sur le devant.
Au début j’avais du mal à placer Jojo dedans mais maintenant je laisse tomber la bretelle droite, le fais glisser dans l’autre bretelle en laissant ressortir son pied droit jusqu’au pli du genou: le tissu recouvre ainsi ses fesses et son épaule droite. J’enfile ensuite la bretelle droite et l’installe de la même manière. Au besoin on peut défaire le noeud pour resserrer.
Le gros avantage de ce nouage c’est qu’on peut installer l’écharpe à l’avance, faire un bout de trajet en voiture, puis installer son enfant dedans pour continuer à pied (nettement plus commode qu’une poussette!). Il paraît qu’on peut également allaiter simplement en glissant les 2 jambes du même côté (opposé au sein) mais ça j’ai pas encore réussi…

  • CROISÉE ENVELOPPÉE, possible dès la naissance, et la plus confortable

Cette fois on commence avec le milieu de l’écharpe sur le ventre: le bord supérieur arrive sous les bras et pour un nouveau-né on le retrousse 3 fois (permet de soutenir la nuque ou recouvrir la tête). On croise les pans dans le dos pour les récupérer sur les épaules, toujours sans les emmêler. C’est là qu’on installe le titi en le faisant glisser depuis notre épaule dans la poche ventrale et en soutenant bien ses fesses: au début les pieds ne ressortent pas (en théorie, car notre petit asticot a toujours essayé de pousser dessus pour s’échapper…), puis on les laisse ressortir jusqu’aux plis des genoux. Ensuite il faut garder une main sur les fesses et tendre tour à tour le pan droit puis le gauche. On croise ensuite sous les fesses, passe sous les jambes, pour faire un noeud plat dans le dos. Pour un meilleur maintien ou s’il fait froid, on peut déployer les pans croisés sous les fesses de la même manière que dans la position croisée simple.

porte-bébé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/