Effets secondaires de la sédentarité

18 janvier 2010 Agnès Armoire à pharmacie

Ce qui devait arriver arriva: l’allaitement à la demande c’est bien, mais surtout pour bébé, car entre les tétées qui durent 1/2 h, le rot qu’on attend 1/4 h, le change, et éventuellement hoquet, pleurs, … on n’a pas le temps de souffler que le « petit » estomac est déjà vide, et on a gagné le droit de recommencer! Bref, tout ça pour dire que l’époque ou j’allais 3x/semaine au taekwondo et faisais tous mes trajets en ville à pied me paraît bien loin; aujourd’hui je suis contente quand j’arrive à aller acheter le pain (que je n’ai plus le temps de faire…) à la boulangerie au bout de ma rue!
Ayant des antécédents d’insuffisance veino-lymphatique, je pensais bien que cette absence d’activité physique allait se faire sentir un jour ou l’autre. J’ai été étonnée de constater, déjà pendant la grossesse, que je n’ai pas eu les jambes lourdes, par contre je ne m’attendais pas à ce que le mal frappe d’autres veines…

Réflexe n°1: j’ai augmenté la proportion (déjà élevée malgré le manque de temps pour cuisiner) de fibres dans mon alimentation: céréales au son au p’tit déj’, pain complet, salade tout les midis (ça tombe bien, c’est la saison des endives, plus rapides à laver que les laitues et compagnie…), soupe tous les soirs (légumes mis à cuire à la vapeur et mixés, ou simple boîte de tomates passée à la moulinette), pruneaux en dessert, …

Réflexe n°2: tisane de vigne rouge à volonté.
Tout d’abord ça fait boire, ce qui est conseillé dans ces cas-là.
Et ensuite les feuilles de cette plante contiennent des substances protectrices des petits capillaires sanguins et est donc indiquée dans le traitement des manifestations classiques de l’insuffisance veineuse: jambes lourdes et crises hémorroïdaires.
C’est également le cas des feuilles d’hamamélis de Virginie, des cônes de cyprès, des marrons d’Inde, et des racines de fragon, mais on les trouve plus facilement sous forme de gélules ou de gel pour les jambes.
Et pour que l’infusion soit buvable j’ajoute dans l’eau bouillante des fleurs d’hibiscus* aux feuilles de vigne rouge: elles apportent un goût acidulé et une jolie couleur rouge à la boisson (on avait déjà goûté un brevage préparé à base de fleurs d’hibiscus au Mexique: l’«agua de Jamaica», rafraîchissant et original). Je laisse infuser (4 cuillères de plantes sèches par litre) pendant 3 à 5 min puis refroidir. En effet, je n’aime pas le goût qu’a cette tisane chaude, j’en prépare donc 1L à l’avance dans une casserole, et transvase au travers d’un chinois dans une bouteille en verre (ancienne bouteille de jus de fruits) que je stocke au frigo une fois refroidie. Quand je m’en sers une tasse, je sucre avec du sirop de cassis, histoire de rester dans le rouge et les plantes veinotoniques.

TisaneCirculation

* Les fleurs d’Hibiscus sabdariffa, aussi appelé Karkadé, sont également utilisées pour leur vertus stimulantes, car riches en vitamine C.

remède naturelveinotonique

One response to “Effets secondaires de la sédentarité”

  • manu dit :

    je me dis que la sédentarité y est pour quelque chose, c’est sur, mais avant tout, l’accouchement et les suites de couches à mon avis sont les premiers responsables de ces désagréments anaux !
    je crois que beaucoup de mamans connaissent leurs premiers hémorroïdes après leur premier accouchement…encore un argument pour penser à se bichoner !
    bisous
    Manu


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/