Petits plats congelés en série ou la 2nde vie des barquettes en plastique

16 octobre 2009 Agnès BibliothèqueCuisine

J’ai lu dans Attendre bébé autrement, de C. Piraud-Rouet et E. Sampers-Gendre, un conseil bien utile: se préparer à l’avance des plats chauds et revigorants, et les congeler en vue d’être toute à bébé les premiers jours après l’accouchement. C’est les glaçons qui vont être contents: depuis qu’on a le nouveau frigo avec compartiment congélateur, ça ne m’était pas venu à l’esprit de faire ou acheter quelques surgelés pour leur tenir compagnie. J’ai donc commencé par un velouté de brocolis, une tourte aux spaghettis végétaux, et de la compote de coings.

VELOUTÉ DE BROCOLI

Une soupe bien chaude, c’est forcément reconstituant: en entrée, ou en guise de repas quand on l’accompagne de pain et de fromage, c’est toujours bon. Et même si ma soupe préférée en cette saison est celle de potimarron, j’aime bien varier les couleurs et introduire un peu de vert au dîner. Et puis le brocoli est un des légumes les plus denses en micronutriments protecteurs: vitamines et substances soufrées antioxydantes, minéraux, fibres… que des bienfaits pour la santé!
Question préparation, suffit de le rincer et séparer en petits bouquets; je les couvre ensuite d’eau, assaisonne avec sel, poivre, persil, et huile, et laisse cuire à peu près 15 min. Je passe le tout à la moulinette, et ajoute ma « crème végétale », à savoir du tofu soyeux lissé au fouet.

Récupération d'un pot de fromage blanc...

Récupération d'un pot de fromage blanc...

TOURTE AUX SPAGHETTIS VÉGÉTAUX

CourgeSpaghetti

En fait de spaghettis, il s’agit d’une courge, la courge spaghetti, dont la chair présente la particularité de se détacher en filaments après cuisson. Comme beaucoup de courges, elle est dure crue, donc j’applique la tactique cuit-vapeur, et après ça résiste beaucoup moins! Le temps de cuisson est d’environ 15 min mais il n’y a pas besoin de chronométrer, juste prêter l’oreille, quand on entend paf!, c’est que la peau a éclaté, c’est cuit. Après c’est très simple: la peau de détache toute seule, les graines un peu moins mais on y arrive, et j’effiloche la chair à la fourchette.

PrepTourte

Pour la pâte, je prépare 2 portions avec le robot (une des rares situations où il se rend vraiment utile): 200g de farine T80 (j’ai mis moitié froment et moitié épeautre) dans la cuve, 75 ml d’huile (j’ai choisi olive et pépins de raisin) + 75 ml d’eau dans le verre doseur, et je mets l’hélice à tourner en ajoutant progressivement le liquide par la goulotte. Le mixeur s’arrête tout seul quand la boule est prête. Je les place ensuite pour 1h au moins au frigo, et après elles sont très faciles à étaler.
J’en dispose une dans le fond de tarte que je pique à la fourchette, verse mes spaghettis agrémentés de la sauce de mon choix, càd tomate-oignons-sel-poivre-herbes de provence, et découpe un rond dans la 2e pâte (avec le plat posé dessus, ça donne une bonne dimension pour qu’il n’y ait pas trop de croûte sur les bords). Je rabats les bords du dessous sur la pâte du dessus, pique le « couvercle » à la fourchette, et y fait une petite cheminée au milieu. La tourte cuit approximativement 20 min à four chaud.

Comment recycler les barquettes de traiteur thaï...

Comment recycler les barquettes de traiteur thaï...

COMPOTE DE COINGS

Coings

Dans le domaine des compotes, c’est sympa de pouvoir varier, et en automne, le fruit à cuisiner, c’est le coing: un peu pomme, un peu poire, un peu duveteux, c’est amusant, et surtout ça a un parfum de petit pot pour bébé que j’adore! En plus il est riche en pectines (fibres qui régulent le transit intestinal) et en vitamine C, alors on aurait tort de se priver.
Là aussi, on a affaire à du coriace, et j’ai vite compris l’intérêt de les précuire à la vapeur. Ça les fait rosir; 30 à 45 min environ sont nécessaires pour qu’ils ramollissent sans être réduits en purée: et oui, il faut pouvoir les éplucher! C’est comme pour les poires: peler, épépiner, et couper en petits morceaux. Je les fais ensuite cuire pendant à nouveau 30 à 45 minutes à feu doux dans une casserole, idéalement dans 1 cc de poiret et un peu d’eau (ça relève le goût fruité), mais rupture de stock oblige, là j’ai mis 3 cs de sucre de canne complet. Ne reste plus qu’à passer au moulin à légumes (ou au mixeur mais consommer de l’électricité c’est moins écolo que de l’huile de coude….).
Parfumée d’un peu de cannelle c’est encore meilleur, mais j’en connais un qui n’est pas fan, donc je la rajoute dans mon ramequin. Sinon la vanille se marie bien avec aussi…

Encore un pot de fromage blanc... Pas besoin d'investir dans des Tupperware quand on fait ses courses au marché!

Encore un pot de fromage blanc... Pas besoin d'investir dans des Tupperware® quand on fait ses courses au marché!

automnedessertEntréeplatrecettevégétalien


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/