Bon débarras

29 juillet 2009 Agnès Cuisine

Nous disions donc… le frigo n’est plus très fiable. Et puis, la famille va bientôt s’agrandir donc ça serait bien de passer à la taille supérieure (sa contenance ne doit pas dépasser les 150L je pense). Voilà qui tombe à pic, le frérot déménage, et revend le sien (plus de 200L) par la même occasion!

C’est bien beau tout ça, mais regardons d’un peu plus près les caractéristiques techniques, notamment le niveau de consommation d’énergie: classe A+ (économe). Ça, c’est une bonne chose: quand on sait que les équipements de froid représentent plus de 30% de la consommation d’électricité d’un ménage, choisir un appareil peu gourmand en énergie permet de réaliser des économies loin d’être négligeables.

Source: ADEME

Source: ADEME

N.B. : Petits rappels pour réduire sa consommation électrique:
– dégivrer régulièrement (dès que la couche dépasse 2 à 3 mm), car le givre augmente la consommation d’énergie du réfrigérateur;
– ne pas le placer à côté du four, ne pas le laisser ouvert longtemps, et ne pas y mettre de plats encore chauds.

Quant à l’ancien, difficile de s’assurer qu’il va être correctement recyclé. Plusieurs modes d’élimination existent:

  • Quand l’objet est réparable ou réutilisable, faire appel à une association type Emmaüs, c’est concilier protection de l’environnement et réinsertion sociale: elles récupèrent gratuitement les appareils électroménagers, et les remettent en état pour les revendre ou les démantèlent pour réemployer des pièces ou valoriser les résidus. À Amiens, ils sont situés à côté de la déchetterie de la Blanche Tâche (Camon), et après un appel au 03.22.70.77.07., rendez-vous est pris pour un enlèvement la semaine prochaine.
  • Sinon le commerçant à qui on achète un bien d’équipement doit pouvoir reprendre l’ancien, dont la récupération revient au constructeur (en l’occurence, je n’attends pas de mon frère qu’il assure ce service ;)).
  • En cas d’appareil hors service et en dehors d’un achat en boutique, la solution finale est la déchetterie, ou la collecte des déchets encombrants organisée par les communes.

Mais dans ces deux derniers cas, la rumeur, colportée par les médias, est que les files d’attente de frigo usagés sont longues, et qu’en attendant, il y a un risque de dispersion dans l’environnement des gaz réfrigérants, quand ce n’est pas un sabotage par des intrus nocturnes en vue de récupérer certaines pièces.

P.S. : merci aux parents d’avoir assuré la livraison du grand modèle (qui ne rentre assurément pas dans la Clio…)!

économies d'énergieélectroménager


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/