Ménage de printemps

24 avril 2009 Agnès Penderie

Chaque année aux beaux jours, lors du passage des vêtements légers devant et des lainages derrière sur les étagères de mon placard, j’en profite pour me séparer des habits que décidémment je ne mets plus (voire n’ai jamais mis!), autant faire de la place. Et ce n’est pas parce qu’on a déménagé qu’il y en a moins cette année (cette tendance à garder, on sait jamais… ça pourrait alléger le camion).

Donc me voici partie dans les piles:
– vêtements troués ou immettables, que je découpe en chiffons;
vêtements tout à fait mettables, que je mets dans un sac « à donner ».
Et là, bonne nouvelle, pour une fois que quelque chose est mieux organisé ici: le réseau Le Relais nous distribue régulièrement des sacs pour y glisser habits et chaussures plus utilisés et se propose même de les ramasser (une collecte environ tous les 2 mois). On peut également les déposer dans des conteneurs placés à différents endroits dans la ville.

Chaque année, c'est minimum 1 sac qui quitte comme ça mon armoire. J'ai beau ne pas être du genre à courir les boutiques tous les samedis, je consomme encore trop!

Chaque année, c'est minimum 1 sac qui quitte comme ça mon armoire. J'ai beau ne pas être du genre à courir les boutiques tous les samedis, je consomme encore trop!

Ce groupement est membre d’Emmaüs France, et permet la création d’emplois nécessaires à la récupération et au recyclage des textiles: revente des plus belles affaires dans les boutiques Ding Fring, exportation de certains articles vers l’Afrique, recyclage en chiffons, isolant thermique et acoustique pour le bâtiment, ou encore revente des matières premières après effilochage. Cette activité permet de financer d’autres projets: créations d’emplois dans d’autres secteurs, réinsertion par l’intérim, lutte contre le mal-logement, … et destruction des vêtements collectées non réemployables!

À Bordeaux, j’avais eu du mal à trouver une association qui récupère les vêtements usagés. Au début le Secours Catholique disposait d’un conteneur, puis ils ont arrêté la collecte à cause du mauvais état des dons et de la perte de temps à les trier: ça n’était pas rentable. Après l’Association des Paralysés de France les acceptait mais il fallait se déplacer jusqu’à leur siège, et aux horaires d’ouverture donc c’était toute une expédition. Je vois sur le site du Relais que depuis ils ont créé une structure de collecte à Bordeaux, bonne nouvelle!

recyclage

3 Responses to “Ménage de printemps”

  • masson dit :

    Bonjour, j’aimerai connaitre l’adresse du dépot des vètements usés sur bordeaux. Merci d’avance pour la réponse. E. Masson

    • Agnès dit :

      Bonjour,
      Cela fait presque 4 ans que je n’habite plus Bordeaux. Il me semble que je déposais mes sacs dans un container Le Relais place Ste Eulalie ou place de la République. Il doit y en avoir plusieurs en centre ville, il faut regarder aux endroits où il y a des poubelles de tri.

  • NIBERT PATRICIA dit :

    Bonjour a vous
    Je recupere des vetement de tout age meme usages pour envoyer aupers d’une association qui s’occupe des personnes les plus demunues et defavorises.
    Mais le probleme est je suis a L »Ile Maurice, je recupere des vetements uages pour Magagascar,
    Les frais d’envois pour Maurice/Madagascar sont beaucoup eleves mais je ne decourage pas, les recuperations des vetements aussi sont tres nombreux,
    Ce que J’ai fait: je fais un levee de fonds et logique, l’argent recolter , je verse naturellement pour le frais d’envois des vetements.
    Faites comme moi. Si vous desirez collaborer ensemble avec moi, pour eradiquer la pauvretes, je laisse mon adresse e-mail et j’accepter une discussion entre nous.
    Quelques bon gestes pour encourages nos ami(es) en detresse.
    Merci a vous.
    Je vous attend.
    Patricia


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/