Ça fait tâche

13 mars 2009 Agnès Bureau

Ce matin, j’ai voulu imprimer un dossier d’inscription pour une agence d’interim et là, surprise: 3 pages blanches! Soit, je préfère quand l’ordi me prévient que le niveau d’encre dans les cartouches est bas, mais ce n’est pas grave, un saut dans un magasin du type Cartridge World® et le tour est joué…

Sauf que j’apprends par les pages jaunes qu’il n’y a pas d’activité reconditionnement de cartouches d’imprimantes à Amiens. Bon, je pousse la porte d’une boutique France Toner® pour me renseigner, et le vendeur m’explique qu’il y avait bien un Cartridge à Amiens, mais ça ne marchait pas (?!) alors il a fermé, et il n’y a pas d’autre enseigne ici qui recharge les cartouches vides.
Moi qui croyait le secteur en plein développement, suis-je la seule à m’intéresser à diminuer mes déchets (tout en faisant des économies)? D’autant plus que l’encre est polluante. La composition n’est pas mentionnée sur l’étiquette (et c’est regrettable) mais peuvent s’y trouver: métaux lourds (pigments), éthers de glycol (solvants), isocyanates (additifs stabilisants), etc… autant de substances qui sont des toxiques avérés.

Le vendeur me propose tout de même de reprendre mes cartouches usagées, qu’il fera collecter par la filière de recyclage adéquate. C’est déjà ça…

recyclagecartouches

déchets

One response to “Ça fait tâche”

  • A-So dit :

    C’est curieux comme les imprimantes ont l’art de nous pourrir la vie… et à tous les niveaux.
    Pour les mêmes raisons que les tiennes (écologiques et économiques), j’étais une habituée de ce magasin »Cartridge World® » à Bordeaux. Quand je dis que j’étais une habituée, ce n’est hélas que trop vraie… J’y ammenais mes cartouches, on m’en vendait des rechargées moins cheres que tout ce que j’aurai pu trouver dans la vraie marque donc tout gagnant, à priori!
    En réalité, il y avait toujours un probleme :
    -l’encre ne voulait pas sortir et obligée d’actionner plus que nécessaire la chose pour la déboucher ce qui consommait beaucoup (beaucoup) trop d’encre.
    -la cartouche était mal fermée (d’à peine un millimètre) mais impossible de l’enclencher dans l’imprimante.

    Alors, la boutique, sympa, me redonnait d’autres cartouches sans justification mais c’est sans compter le temps perdu (surtout quand l’impression est urgente comme tjrs), ou qu’on habite pas à coté (si j’avais du prendre la voiture à chaque fois, le bénéfice écologique et économique ce serait vite envolé). Maintenant, j’achète la vraie marque…. parce infiniment plus simple (et dans les nouvelles boites, il y a une enveloppe pour y glisser les vieilles cartouches pour qu’elles aillent au recyclage).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/