Problème insoluble

25 février 2009 Agnès Salle de bains

Ce n’est pas tant par souci d’éviter de manipuler des cristaux de soude à chaque machine mais plus pour des questions de solubilité des copeaux de savon de Marseille dans l’eau tiède (lavage à 40°C la plupart du temps) que je me suis laissée tentée par la recette de lessive liquide de Manu:
– 150 g de savon de Marseille râpé,
– 80 g de cristaux de soude,
– HE éventuellement.
Mettre tout dans une casserole, verser 3 L d’eau bouillante dessus, bien mélanger. Quand c’est froid, verser dans un bidon de lessive plus grand que 3 L. Secouer avant chaque utilisation. Doser 1 verre par machine.

Première remarque: la concentration en cristaux de soude me paraît faible, vu la quantité de calcaire à combattre (ou si on a des tâches sur le linge), j’ai donc mis le double. Ma deuxième remarque m’est venue à l’esprit un peu tard: mon bidon de lessive ne fait que 2 L… Ce n’est plus du concentré, c’est carrément compact: plus question de secouer, même retourner le bidon n’en extrait pas une goutte! Je me suis donc amusée à prélever la lessive à la cuillère pour la faire chauffer quelques instants au bain-marie dans un verre avant de pouvoir m’en servir. Arrivée au tiers du bidon, je me dit: c’est simple je rajoute de l’eau, fais chauffer au bain-marie, et le tour est joué, je reviens à la bonne concentration: non non! Le gel est un peu moins ferme mais ne risque toujours pas de couler!

Version réchauffée

Version réchauffée

Réfléchissons:

  • cristaux de soude: solubilité 30g/100ml à 20°C (je ne le sais pas par coeur, cf Wikipédia), pas de pouvoir gélifiant à ce que je sache.
  • savon de Marseille Persavon®: solubilité et éventuel pouvoir gélifiant dépendent de ce qu’il y a dedans exactement.
    Normalement le savon de Marseille est fabriqué à base d’huile d’olive et de soude (Sodium Olivate) mais vu la couleur blanche du pain que j’ai râpé j’en doute…
    J’avais bien lu l’étiquette avant de l’acheter mais mise à part l’indication sans parfum et ingrédients: 30% et plus: savon (sans blague?!), pas beaucoup d’information! La marque revendique pourtant nature et respect, tous écocitoyens, … Démêlons le vrai (composition) du faux (beaux discours pour vendre un max). J’ai donc trouvé sur leur site ce qui n’apparaît pas sur l’étiquette: Sodium Tallowate, Aqua, Sodium Palm Kernelate, Sodium Chloride, Glycerin, Tetrasodium Etidronate, Titanium Dioxide.
    Traduction: suif (graisse de boeuf), eau, huile de palmiste, sel, glycérine, EDTA (acide ÉthylèneDiamineTétraAcétique), dioxyde de titane.
    Je constate donc que les corps gras utilisés ne sont pas tous d’origine végétale et que l’huile choisie n’est pas la plus écologique qui soit, la culture du palmier à huile étant responsable de la déforestation massive de l’Indonésie. De plus, l’EDTA est un additif certes efficace pour complexer les ions calcium et magnésium responsables de la dureté de l’eau (et donc de la moindre efficacité du savon), mais surtout non biodégradable, irritant, et hautement toxique pour l’homme et l’environnement (il complexe également les métaux lourds et se retrouve dans les cours d’eau).
    Bon, aucune explication de pourquoi ma lessive n’est pas liquide (à moins que ce soit tout bêtement la substitution de l’huile d’olive, liquide, par du suif, solide, dans le savon?), mais ce qui est sûr c’est que ça m’explique que je ne rachèterai pas de Persavon®!

Quant à fabriquer mes balles de lavage à partir de balles de ping-pong (plastique) et joint de silicone, je n’ai pas vraiment confiance de leur bon ménage avec la lessive et la température de l’eau.
Avec les balles de golf, ce n’est pas le bruit qui me fait peur, mais plus l’état de mon tambour.
Non, la solution la meilleure me semble être les vieilles (pour ne pas déteindre sur les vêtements!) balles de tennis (caoutchouc et feutre) à raison de 4 par machine. J’en connaîs un qui nous refilera volontiers ses balles usées: quand ça rend service et que ça débarasse…

produits ménagers

10 Responses to “Problème insoluble”

  • A-So dit :

    Je lis avec beaucoup d’intérêt tes expériences de lessive et prends bien note jusqu’à ce que tu ais trouvé la bonne recette. J’ai déjà adopté un certain nombre de tes solutions et parfois suis même choquée pas les habitudes polluantes de certains proches. Deviendrai-je écolo? est ce à ton contact ou juste mon bon sens (j’aimerai le croire!). Mais dans tes différentes manip du jour, je me dis que tu as fait un boulette (non, pas les falafelles!) qui a certainement polluée ton intérieur : tu dis que tu as mis ton bidon de lessive au bain-marie et on voit sur la photo un bouchon en plastique. Cela veut dire que tu as fait chauffer un truc en plastique…. et moi le truc en plastique qui chauffe : je me méfie!
    Après avoir ma remarque de fainéasse copieuse, je te souhaite de vite nous trouver la recette optimisée. à bientôt

  • Agnès dit :

    T’inquiète, bien sûr que je ne fais pas chauffer le bouchon: j’ai pris la photo quand je l’ai fabriqué la lessive, quand elle est tiède elle est encore liquide et je me suis servi du bouchon du bidon pour doser c’est tout! Par contre j’ai effectivement chauffé le bidon lors de ma tentative de rectification de consistance car de toute façon il n’y avait pas trop d’autre solution: la cuillère n’atteint pas le fond, et puis j’ai mis feu doux et au bain marie, je pense pas que la température se soit beaucoup élevée.
    Sinon ça me fait plaisir d’apprendre que je t’ai « convertie » ;o)

  • Manu dit :

    coucou !
    Manu confirme que la lessive reste « solide », mais que c ce qui signe qu’elle est bien dosée, et je secoue le bidon avant usage. J’ai un vieux bidon de 3L, peut-être en mettant moins de savon tu peux avoir un « gel » mais du coup l’efficacité sera moindre.. alors bonne recherche et à bientôt !

  • Agnès dit :

    Alors là, je comprends plus rien: comment une recette de lessive LIQUIDE peut donner un résultat solide? On nous ment! Comment le fait de secouer le bidon peut changer qqch: j’ai essayé mais ça ne risque pas de sortir, encore moins de pouvoir doser 1 verre!
    Mon prochain essai sera avec de l’authentique savon de Marseille (cube vert de 600g portant l’inscription 72% d’huile -si j’en trouve-), mais si le résultat est le même j’arrêterai de le préparer à l’avance.

  • Agnès dit :

    OK, autant pour moi et mes p’tits bras: mon homme s’en est mêlé, et après avoir sévèrement martyrisé le bidon de lessive, il arrive à en expédier dans le bouchon! Merci…

  • cephalotus dit :

    Bonjour le forum, je vous livre ma recette de lessive aussi efficace qu’une Ariel, tout en étant 3x moins cher, et écolo !

    La recette de base :

    Pour fabriquer sa lessive maison et économique voici une petite recette très pratique :
    • 3,5 litres d’eau
    • 150g de savon de Marseille à 72%
    • Un petit peu de bicarbonate de soude (une petite poignée)
    • Une cuillère à café d’huile essentielle d’arbre à thé ou lavande
    Faites bouillir l’eau, mettez les paillettes et les cristaux de soude.
    Mettez dans un pot ouvert avant que ça épaississe en refroidissant.
    Quand le mélange est refroidi mettez l’huile essentielle.

    Cette recette est bonne base.

    Toutefois et malheureusement, elle manque un peu d’efficacité sur les tâches difficiles.
    Pour cela, j’ai acheté sur un site un produit « miracle » (c’est ce que dit le site), pour l’utiliser sur ma voiture. Le site dit qu’il est super efficace dans plein d’autres domaines, qu’il est bio, et 100% biodégradable.

    Il est en effet, très efficace et économe. Il ne faut pas en mettre de trop !
    Visiblement, 15% max !

    Du fait, quand je prépare ma lessive (j’en fais toujours 5 litres) avec le savon de Marseille, etc.., j’ajoute à la fin deux mugs de ce produit dans ma lessive, et je mélange bien avec le mélangeur.

    On retrouve l’efficacité d’une lessive comme Ariel, mais on ne pollue pas, et c’est plus économique.
    Pour moi, les produits « écolos doivent être écologiques, et surtout efficaces.

    Dernière chose, pour les tâches très difficiles, où les vêtements ont été repassés et dont des taches n’était pas parties avec une autre lessive, je mets ce produit pur sur la tache du vêtement. En règle générale, avec mon mélange et ma méthode, la tache part.

    Ah oui, une astuce. J’ai acheté un mélangeur à peinture pour mettre sur la perceuse. C’est bien plus facile pour mélanger, de plus la lessive est bien homogène.

    Voir le mélangeur:
    [lien supprimé à la demande du site techni-contact]

    Voir et/ou acheter le produit à ajouter à la lessive:
    http://www.pieces-auto-moto.com/fiche_WORLDCLEAN-1L/Nettoyant-multi-usages-interieur-exterieur-Ultra-concentre-Remplace-des-dizaines-de-produits-Biodegradable-1-Litre.html

    Bonne lessive !

  • Agnès dit :

    Ouep, alors là excuse-moi de te casser ta recette mais j’ai du mal à croire qu’un produit hyperactif et hyperconcentré pour voiture soit indiqué pour les vêtements. De plus, aucune mention de la composition, encore moins de label écologique donc je me méfie! Ce n’est pas parce que c’est marqué biodégradable que ça l’est. Y’a qu’à voir combien de temps Monsanto a réussi à faire croire que le round up l’était!
    Pour les tâches tenaces, je te conseille d’aller faire un tour sur le site de Raffa (cf. liens), elle donne pas mal d’astuces sur le sujet.
    Merci quand même de ta participation, c’est vrai que ce n’est pas évident de laver correctement tout en respectant la nature…

  • France B. dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog, et j’apprécie beaucoup !
    Il y a peu je me suis mise à fabriquer ma lessive selon la recette que vous publiez.
    La surprise de la retrouver solide une fois refroidie ne m’a pas bloquée longtemps : j’ai découpé au cutter le dessus du bidon de 5 litres dans lequel j’avais mis le produit, et j’en prends une petite louche que je dépose directement dans le tambour de la machine avant d’y mettre le linge.
    A l’avenir, je verserai la préparation encore tiède dans des boîtes en plastique d’1 litre avec couvercle récup. Planta), plus faciles à ranger, car le bidon est un peu gros à manipuler !

  • Agnès dit :

    Merci beaucoup de partager cette astuce.
    Maintenant je fais ma lessive avec du savon d’Alep (http://www.ecolowoman.fr/2010/03/du-vert-pour-laver-plus-blanc/) et le résultat est moins solide donc je ne me bats plus avec mon bidon 😉

  • vernier dit :

    Tout est intéressant et à retenir. Mais comment en faire une photocopie ?…
    Je ne me balade pas avec un portable sur moi !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/