Echec peut être, mais mat jamais!

16 février 2009 Agnès Cuisine

Bon, je pense qu’en cette saison, la cuisine est trop balayée par les courants d’air pour permettre aux yaourts d’étuver à la température idéale, même en faisant durer la fermentation plus longtemps (24h!). Ils sont moins fermes que d’habitude. C’est pourquoi j’ai voulu essayer la méthode une nuit au four (après que celui-ci ait fonctionné), mais là ils étaient carrément liquides! Qu’à cela ne tienne, en ajoutant un peu d’agar agar, ils vont faire de très bons flans, que j’aromatiserai à la vanille!

ingredientsflansvanille

Petite note sur la vanille: nous avons appris à Tahiti qu’une gousse s’utilise 3 fois, tout d’abord entière en la laissant infuser dans un liquide, ensuite fendue dans le sens de la longueur toujours à faire chauffer dans le lait (ou une sauce), et enfin broyée en poudre à incorporer dans toute préparation. Il suffit de la rincer à l’eau tiède, bien la sécher, et la conserver dans un bocal en verre entre chaque utilisation.

J’ai donc délayé un sachet d’agar agar (4g) dans le lait/yaourt (8 pots = 1L), ajouté 8 cuillères de sucre de canne complet et une pincée de vanille en poudre, et porté le tout à ébullition. J’ai versé la préparation dans des petits ramequins et laissé refroidir avant de mettre au frigo (pour les amateurs on peut couler un peu de caramel au fond des ramequins avant).

flansvanille

Bien sûr, le lait se trouve juste gélifié et non fermenté, ce qui n’offre pas les mêmes avantages sur le plan diététique (digestibilité, équilibre de la flore intestinale), mais d’un point de vue gastronomique, ça permet de varier.
L’agar agar, lui, est un gélifiant extrait d’algues. Il présente d’autres atouts: peu calorique et riche en mucilages (fibres solubles qui jouent un rôle dans la sensation de satiété et la régulation des transits paresseux) et en fer. Il est également idéal pour épaissir les confitures trop liquides.

Quant aux yaourts, j’hésite à reprendre une yaourtière: la fabrication et le transport de l’appareil nécessitent des matières premières et de l’énergie, et ça consomme de l’électricité à chaque utilisation, mais c’est le procédé le plus reproductible et à long terme ça reste toujours plus écologique (et économique) que d’acheter des yaourts du commerce: transport, emballages, …

dessertrecette


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/