Dure reprise pour les jambes!

24 janvier 2009 Agnès Armoire à pharmacie

J’ai donc commencé mon nouveau poste, dans une pharmacie qui s’avère comporter moins de sièges que d’employées, c’est dire l’état des poteaux qui me servent de jambes après 9h à piétiner derrière le comptoir… Outre le port de bas de contention, j’utilise un macérât huileux de fleurs d’Arnica montana pour les soulager. (Avant j’étais une inconditionnelle de l’Huile de massage à l’Arnica de Weleda®, mais pour les raisons que j’ai évoquées précédemment, je boude leurs produits.)

En effet, si l’on connaît mieux ses propriétés d’anti-inflammatoire sur les contusions, ainsi que de décontractant musculaire, l’arnica est aussi préconisé en cas de congestion veineuse.

Ce remède est obtenu par macération d’1 partie de fleurs sèches dans 5 parties d’huile végétale (généralement d’olive), ce qui permet l’extraction des principes actifs (huile essentielle, sesquiterpènes, coumarines). Quand j’aurai trouvé une herboristerie dans le coin, j’essaierai de le préparer moi-même, mais en attendant j’en ai acheté.

source: WikiPhyto

Je l’applique en massage, du bas vers le haut, pour stimuler la circulation sanguine.

Pour ceux qui n’apprécieraient pas sa légère odeur ou pour une action synergique, on peut diluer 15 gouttes d’huiles essentielles dans 50 ml de macérât. Celles ayant des propriétés veinotoniques sont celles contenant une forte proportion de monoterpènes (pinène, limonène), souvent des huiles essentielles de conifères (cyprès*, pin*, génévrier) ou d’agrumes (attention avec ces dernières à ne pas s’exposer au soleil après application!).
* huiles essentielles à ne pas utiliser chez la femme enceinte

décontracturantremède naturelveinotonique

2 Responses to “Dure reprise pour les jambes!”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by http://wordpress.org/ and http://www.hqpremiumthemes.com/